Quo Vadis

L’AD 2019 a décidé de modifier les structures du CBB. Le but est d’inclure les membres dans les décisions, chacun a pu faire part de ses souhaits, demandes, critiques et préoccupations lors d’un sondage sur la situation actuelle au sein du club. Un groupe de travail a évalué les réponses et transmis un rapport final de la situation. Dans un deuxième temps, il convient d’évaluer comment procéder par la suite, quelles sont les structures qu’il est possible de modifier – le CBB comptant en effet plusieurs sous-commissions dont il convient de respecter les directives et les règlements. Il convient d’établir une liste des tâches à effectuer afin de remplir le mandat confié par la SCS et la FCI. La restructuration ne pourra commencer qu’une fois cette liste établie. En début d’année, le CC a décidé de créer un groupe de travail dont la tâche sera d’évaluer les résultats du sondage et de les confronter avec les structures actuelles ainsi que les directives de la SCS et de la FCI. Ce groupe de travail a pour mandat d’établir un concept détaillant la procédure à suivre et les modifications structurelles à entreprendre au sein du CBB. Il doit se composer de fonctionnaires qui connaissent bien le CBB et qui sont en mesure, en s’appuyant sur leur expérience, d’analyser les structures, les objectifs et les tâches futurs, ainsi que de les adapter.

Le CC a constitué ce groupe avec les personnes suivantes : Beatrice Remy (intérêts primordiaux), Andrea Maret (questions liées à l’élevage) et Ueli Schmid (statuts et règlements).

Le CC a décidé également d’organiser une journée durant laquelle les diverses commissions présenteront leurs tâches et leurs devoirs. Elle devrait se dérouler durant le deuxième semestre de 2023.